Oui aux soins médicaux de base

Efficace, proche des gens, indispensable – Oui aux soins médicaux de base le 18 mai

Les soins médicaux de base sont excellents en Suisse. Mais le manque de relève dans le corps médical remet en cause ce succès, d’autant plus que la demande en soins médicaux est en constante augmentation dans une société vieillissante, telle que la nôtre. Ensemble avec un comité interpartis, constitué de parlementaires de pratiquement toutes les formations politiques, les Verts appellent à voter OUI à l’article constitutionnel en faveur des soins médicaux de base. Le 18 mai, un engagement clair doit être pris pour garantir des soins médicaux de base aux générations futures.

Les différents acteurs professionnels qui pratiquent des soins de base – pédiatres, médecins de famille, pharmacien-ne-s, psychothérapeutes, infirmiers-ères, physiothérapeutes ou assistant-e-s médicaux-ale-s – prennent en charge déjà 90% des problèmes de santé. Les soins médicaux de base représentent la colonne vertébrale de notre système de santé et sont donc indispensables. De plus, leur fonctionnement est économique et garantit une qualité de vie élevée pour de nombreuses personnes en Suisse.

Toutefois, trois médecins de famille sur quatre atteindront l’âge de la retraite dans les prochaines années. C’est pourquoi notre système a besoin d’environ 4’700 médecins pour en assurer la relève. « Afin que la Suisse ne soit pas confrontée à une grave pénurie de médecins dans les prochaines années, des mesures immédiates doivent être prises pour accroître l’attractivité des soins de base » a déclaré lors de la conférence de presse Yvonne Gilli, médecin et conseillère nationale verte.

Le contre-projet direct du Conseil fédéral à l’initiative des médecins de famille inscrit dans le marbre constitutionnel les soins médicaux de base. Le nouvel article contraint la Confédération et les cantons à garantir la qualité et l’accessibilité des soins médicaux de base. Un OUI clair le 18 mai est un engagement important et durable en faveur des soins médicaux de base, parce que dès demain, nous aurons toutes et tous besoin de médecins de famille et de pédiatres.