Les Verts se réjouissent d'un oui solidaire à l'AI

Les Verts se réjouissent d’un oui clairvoyant et solidaire

Les Verts sont soulagés que les citoyennes et citoyens suisses aient adopté le financement additionnel de l’AI. C’est une preuve de solidarité, de clairvoyance, de pragmatisme et de sens des responsabilités. Ce oui ouvre la voie à un assainissement à long terme de l’assurance invalidité ; ce travail doit commencer immédiatement.

Les personnes qui ont voté oui au financement additionnel de l’AI en ce dimanche de votations veulent que les invalides puissent avoir une vie digne. Elles sont conscientes que chacun d’entre nous peut un jour avoir besoin de l’AI et ont fait un pas significatif vers un assainissement de cette importante assurance sociale. Elles ont aussi simultanément consolidé la plus importante des institutions sociales – l’AVS – du fait que dorénavant le fonds de l’AI sera découplé de l’AVS et que l’AVS sera ainsi délivrée des dettes de l’AI.

L’augmentation limitée dans le temps de la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) ne résout toutefois pas tous les problèmes de l’AI. Il faut emprunter nouvelles voies pour un assainissement à long terme. Les Verts s’engageront activement pour que nos institutions sociales aient un avenir assuré. Les Verts observeront aussi attentivement le travail de Didier Burkhalter, le nouveau conseiller fédéral responsable des assurances sociales, et attendent avec impatience son plan de réformes.

Les Verts sont satisfaits de l’abrogation de l’initiative populaire générale. Son application aurait été trop compliquée.

Oui à une bonne formation
Il est très heureux que les citoyennes et les citoyens du canton de Berne aient accepté l’adhésion au concordat HarmoS. Ce canton a ainsi su saisir la chance d’une adaptation de son école aux besoins de la société et à l’harmonisation scolaire en Suisse. C’est dommage que les cantons de Zoug et Uri n’aient pas fait aussi bien.