Lancement de l'initiative populaire AVSplus

AVSplus – enraciner la solidarité entre générations et entre revenus

L’initiative populaire AVSplus a été lancée aujourd’hui à Berne. Cette initiative demande de relever de 10% toutes les rentes AVS. Les Verts la soutiennent car elle marque un pas important en consolidant l’assurance vieillesse. Son coût : environ 3,6 milliards de francs par année.

Lors de la conférence de presse donnant le coup d’envoi à l’initiative populaire AVSplus, Regula Rytz, co-présidente des Verts, a souligné que « l’AVS est une œuvre majeure de la solidarité entre les générations et entre les différentes classes de revenu ». C’est pourquoi l’initiative va exactement dans la bonne direction : les Verts voient en l’AVS le pilier de la prévoyance vieillesse et souhaitent la consolider. Déjà la première initiative populaire des Verts « Pour garantir l’AVS – taxer l’énergie et non le travail ! » était destinée à cette œuvre sociale.

Une large coalition en faveur du relèvement des rentes AVS
Aujourd’hui, nombre de personnes ne sont plus en mesure de maintenir « de manière appropriée » leur « niveau de vie antérieur » avec le revenu de leurs rentes des 1er et 2e piliers, contrairement à ce que promet la Constitution fédérale. En outre, les rentes AVS sont toujours plus à la traîne des salaires et les prestations du 2e pilier sont sous pression. C’est pourquoi il faut augmenter les rentes AVS de 10 %, comme le demande l’initiative populaire « AVSplus : pour une AVS forte », que l’USS lance aujourd’hui conjointement avec les Verts et avec une large coalition.

L’initiative profitera surtout aux bas revenus et aux femmes
Les femmes profiteraient beaucoup de cette hausse. Pour cause de maternité et en raison de l’éducation des enfants, leurs rentes du 2e pilier sont souvent modestes. Dans l’AVS par contre, les interruptions de l’activité professionnelle sont compensées au moyen de bonifications pour tâches éducatives, si bien que les rentes AVS des femmes qui ont des enfants sont aussi d’un bon niveau. Les femmes profiteraient donc plus que la moyenne de ce supplément versé sur ces rentes. L’amélioration de l’AVS serait également intéressante pour la jeune génération. Pour les personnes à bas ou moyens revenus, la hausse des rentes dont elles bénéficieraient grâce à l’initiative AVSplus serait bien plus avantageuse que si elle devait être obtenue à travers le 2e pilier.

Des coûts qui en valent le coup
Ce qui a une certaine valeur a aussi un certain prix : l’amélioration des rentes AVS devrait coûter 3,6 milliards de francs. Si la Suisse introduisait un impôt fédéral sur les successions, 2 milliards seraient déjà financés de la sorte.

Feuilles de signatures pour télécharger (pdf)

Discours Regula Rytz (pdf)