Christine Häsler à propos du projet « Prévoyance vieillesse 2020 » débattu demain au National

Seul le ralliement du National au compromis des Etats peut sauver cette réforme des retraites de la ruine.

En menant la réforme sur l’imposition des entreprises III, les partis bourgeois ont voulu imposer – avec arrogance et dédain – une réforme fiscale allant à l’encontre des intérêts de la population. Le projet
« Prévoyance vieillesse 2020 » risque de subir le même sort. Sans correctifs sociaux, il échouera à son tour en votation. Or, le modèle défendu par le Conseil des Etats va dans la bonne direction : il propose d'augmenter de 70 francs par mois l'AVS afin de garantir le niveau des rentes - ce serait la première fois depuis 20 ans qu’on verrait une amélioration de l’AVS.

Non au paquet ficelé par la commission du National
Les Verts n’accepteront pas le paquet ficelé par le National :

  • Non à un mécanisme d’intervention : les Verts rejettent fermement toute augmentation automatique de l’âge de la retraite pour tous à 67 ans.
  • Pas de diminution du taux de conversion sans véritables mesures pour compenser la baisse des rentes.

Les Verts s’engageront en faveur de la solution du Conseil des Etats qui a voté une augmentation des rentes AVS (70 francs pour les rentes individuelles et un plafond élevé à 155 % pour les rentes de couple).