Daniel Brélaz à propos du projet «Prévoyance vieillesse 2020» au National

La réforme des retraites doit être juste. Le paquet ficelé par la commission du National est inacceptable. Cette solution bancale n’aurait aucune chance devant le peuple.

Les Verts approuvent la volonté du Conseil fédéral de réformer le système des retraites dans sa globalité. La semaine prochaine, lors des débats au Conseil national, ils rejetteront ainsi toute tentative qui chercherait à «saucissonner» ce paquet. Il est nécessaire d’adopter une réforme solide, juste et équilibrée à la fois entre les générations, les sexes et les différents niveaux de revenu.

Lors des débats en commission (CSSS-N) en août, une majorité bourgeoise composée de représentants de l’UDC et du PLR est parvenue à instaurer des mesures d’économie. Les Verts ne pourront soutenir le projet adopté par la CSSS-N. Ce paquet ainsi ficelé rend les points suivants particulièrement inacceptables :

  • Non à un mécanisme d’intervention: les Verts rejettent fermement toute augmentation automatique de l’âge de la retraite pour tous à 67 ans.
  • Pas de baisse du taux de conversion sans véritables mesures pour compenser la baisse des rentes. Les Verts s’engageront en faveur de la solution du Conseil des Etats qui a voté une augmentation des rentes AVS (70 frs. pour les rentes individuelles et un plafond élevé à 155 % pour les rentes de couple).
  • Non au relèvement à 65 ans de l’âge de la retraite pour les femmes: des obligations identiques pour les hommes et pour les femmes exigent d’abord des droits identiques. Des mesures efficaces doivent être enfin prises pour lutter contre les discriminations salariales.