Travailler autrement plutôt qu’un revenu inconditionnel

Le revenu de base inconditionnel débattu demain au Conseil national

Les Verts soutiennent les objectifs de l’initiative « Pour un revenu de base inconditionnel ». Mais telle qu’elle est formulée, cette initiative met en danger notre système social. Elle ne peut non plus remplir sa promesse d’offrir une meilleure qualité de vie. Les Verts s’engagent plutôt pour des formes de travail innovantes, une meilleure reconnaissance du travail de « care », ainsi qu’une valorisation des activités bénévoles.

La majorité du groupe des Verts a aujourd’hui décidé de ne pas soutenir l’initiative « Pour un revenu de base inconditionnel ». Ils soutiennent certes les objectifs des initiants : il faut mieux concilier vie privée et vie professionnelle et pouvoir consacrer plus de temps à la famille et aux engagements personnels. Mais pour les Verts, cette initiative ne peut pas tenir ces promesses. Premièrement, en l’absence de tout salaire minimum, les entreprises pourront baisser massivement les salaires. Travailler à temps partiel deviendrait ainsi difficile. La pression pour travailler plus pourrait même s’accroître. Deuxièmement, l’application concrète de l’initiative comporte des risques. L’un des buts de l’initiative étant de simplifier le système social, celui-ci risquerait de subir un nivellement vers le bas – au détriment des personnes qui ne trouvent pas d’emploi ou ne peuvent pas travailler.

Le Conseil fédéral doit promouvoir d’autres manières de travailler
Pour mieux concilier vies professionnelle, familiale et engagements personnels, il faut développer des formes alternatives de travail – et non instaurer un revenu de base inconditionnel. Les Verts s’engagent donc en faveur du télé-travail, du job-sharing et d’un congé parental. Ils souhaitent également mieux valoriser l’accomplissement de tâches d’assistance et de soins (« care »), ainsi que l’engagement bénévole.

Christian van Singer, conseiller national VD

«Pour une meilleure qualité de vie et consacrer plus de temps à la famille et au temps libre, les Verts misent sur le congé parental, le temps partiel et le télé-travail.»