Faciliter l'admission des étrangers diplômés

Les Verts saluent les propositions de modifications de la Loi sur les étrangers, car elles prennent globalement en considération les objectifs de l’initiative Neirynck qui avait été cosignée par plusieurs député-e-s vert-e-s. Généralement, les milieux de l’éducation et de la recherche disposeront ainsi de conditions-cadres plus attractives pour les étudiant-e-s des pays tiers désireux de se former en Suisse. Parmi les points positifs, on relève :

  • la suppression de « l’obligation de quitter la Suisse à la fin des études »
  • la suppression de la limite de durée des études à 8 ans
  • la prise en considération de l’intérêt scientifique ou économique de manière prépondérante pour accéder au marché du travail et ceci sans « l’ordre de priorité » accordé auparavant aux diplômés suisses ou européens
  • la prise en considération des périodes de formation ou de perfectionnement pour la demande d’une autorisation d’établissement ultérieure.