L'Alliance des Femmes dit Non à l'inititative UDC "pour les familles"

Pas de retour à un modèle familial du siècle passé

Avec cette initiative, l'UDC veut ancrer dans la Constitution le modèle familial du siècle passé, selon lequel la femme éduque les enfants tandis que l'homme entretient la famille. L’Alliance des Femmes lutte contre cela et ne veule pas un modèle familial imposé par l'UDC. Chaque couple devrait être en mesure de décider par lui-même, et sans subventions du gouvernement, comment il désire organiser sa vie.

L'initiative paraît attrayante, et personne ne cherche à enlever leur mérite aux mères qui élèvent déjà leurs enfants elles-mêmes. C’est l’opinion des Verts et l’opinion de l’Alliance de Femmes. Mais attention : avec leur initiative «pour les familles», l'UDC veut inscrire dans la constitution le modèle familial avec la femme qui éduque les enfants et l'homme qui entretient la famille. En même temps, le parti pose des barrières aux familles qui sont à la recherche de services de garde et d'écoles à horaires continus adéquats. Pour cette raison, disons-le haut et fort: l'initiative UDC pour les familles cherche à renvoyer les femmes derrière les fourneaux.

Un non-sens en matière de fiscalité
L'initiative pour les familles est un non-sens fiscal et technique qui ne respecte pas le système en vigueur. Pourquoi ne pourrait-on pas également déduire les frais de garde de nos personnes âgées malades?

Les pertes fiscales sont une chose, la perte économique totale en est une autre: les femmes et les hommes instruits seraient fiscalement pénalisés s'ils exerçaient une activité rémunérée., l’Alliance des Femmes recommande un Non clair à l'initiative UDC «pour les familles», sur laquelle on vote le 24 novembre.