Droit de l’adoption: les Verts exigent les mêmes droits pour tous les couples

Droit de l’adoption: les Verts exigent les mêmes droits pour tous les couples

Les couples homosexuels et les couples non mariés ne doivent pas continuer à être discriminés dans le droit de l’adoption. Voici en quelques mots ce que demandent les Verts dans leur réponse à la consultation sur le droit de l’adoption. Un environnement familial aimant ne dépend ni de l’orientation sexuelle des parents, ni de leur statut marital.

Les Verts s’engagent pour les droits des couples qui vivent en concubinat et des couples homosexuels et pour leurs enfants : le droit d’adopter un enfant conjointement doit pouvoir s’appliquer à tous les couples. Cependant, les Verts saluent la ligne directrice de la révision proposée par le Conseil fédéral qui fait un pas vers l’assouplissement des conditions d’adoption. Il propose par exemple que deux personnes liées par un partenariat enregistré aient le droit d’adopter l’enfant de leur conjoint.

Le Conseil fédéral manque de courage
L’adoption conjointe d’un enfant par un couple homosexuel reste impossible et n’est toujours pas prévue dans le projet du Conseil fédéral. Cette décision est particulièrement choquante car les enfants élevés par des couples liés par un partenariat enregistré sont souvent des enfants désirés par les deux conjoints. L’adoption conjointe par les couples homosexuels et les couples non mariés doit être autorisée.

Si la révision proposée va dans la bonne direction, elle reste insuffisante. Le Conseil fédéral manque visiblement de courage d’aller jusqu’au bout des objectifs qu’il s’est fixés dans cette révision. Les Verts exigent dès lors du Conseil fédéral qu’il mette un terme aux discriminations dont souffrent certaines formes d’union dans le droit de l’adoption.

Les Verts sont pour une société moderne et libérale
Chaque enfant a le droit d’avoir des parents aimants et attentionnés, indépendamment de leur orientation sexuelle ou de leur statut marital. Cette discrimination envers les couples non traditionnels n’est pas acceptable et n’appartient pas à une société moderne et libérale. Les interdictions et autres limitations imposées à l’adoption conjointe nuisent au bien-être de l'enfant et ne sont pas adaptées aux modèles familiaux du 21ème siècle.