Les Verts ont lancé un programme de promotion des femmes

En politique, les femmes sont loin d'utiliser tout leur potentiel

Les Verts ont mis sur pied un programme de promotion des femmes qui débute samedi par une journée d’introduction à Berne. Son but est d’encourager les femmes à militer davantage et d’augmenter la proportion de femmes dans tous les organes politique.

L’égalité entre les femmes et les hommes est chez les Verts une priorité absolue. Cela se reflète dans la composition de leur groupe au Conseil national, qui comprend 50% de femmes. Dans les parlements cantonaux, les femmes constituent en moyenne 47,6% des députations vertes. Elles sont par contre nettement moins bien représentées dans les exécutifs.

Une enquête réalisée début 2009 auprès des partis écologistes cantonaux a mis en évidence des raisons subjectives qui expliquent pourquoi le nombre de femmes occupant des fonctions politiques varie autant selon les cantons. Les réponses : « Il n’y a pas suffisamment de candidates », « les femmes ont trop d’obligations familiales », « les femmes manquent de réseaux », « les femmes n’ont pas confiance en elles », « les femmes sont davantage soumises à la critique », « les femmes n’aiment pas s’exposer ». Un programme de mentorat et un appui au réseautage ont été plusieurs fois mentionnés au nombre des souhaits.

C’est pour y répondre que les Verts organisent aujourd’hui un programme de promotion des femmes. Son but : aider les femmes à prendre conscience de leur potentiel, les encourager à l’utiliser et à le développer.

Tandems entre politiciennes novices et expérimentées
Le programme se fonde le mentorat. Des politiciennes expérimentées vont accompagner pendant une année des jeunes femmes novices en politique pour partager avec elles leurs connaissances du terrain. En parallèle, des journées de travail réunissant toutes les participantes au programme auront lieu à intervalle régulier dans les cantons et au niveau national, autour de thèmes tels que les techniques de communication et les relations avec les médias.

Le projet va connaître une phase pilote, à laquelle participent les cantons de Berne, Bâle-Campagne, Argovie, Zoug, Vaud et Neuchâtel. Ce premier cycle débute aujourd’hui avec la manifestation organisée par les Vers bernois et se terminera au printemps 2010. Une évaluation aura lieu à ce moment et de nouveaux cantons pourront rejoindre le programme pour un second cycle.

Appel de l’ONU
La promotion de femmes reste une nécessité dans le monde d’aujourd’hui, comme le souligne le comité de l’ONU chargé de superviser la mise en œuvre de l’accord sur l’élimination des discriminations contre les femmes. Dans son troisième rapport, il s’adresse à la Suisse dans les termes suivants : « Le comité demande instamment à l’Etat partie de multiplier les programmes de formation et de renforcement des capacités destinés aux femmes qui souhaitent entrer dans la fonction publique ou qui y sont déjà employées, ainsi que les campagnes de sensibilisation visant à souligner l’importance de la participation des femmes à la vie politique et publique. » Tant que l’Etat ne se montrera pas plus diligent dans ce domaine, les Verts agiront de leur propre initiative.