L’égalité salariale n’est pas un à-côté, mais une obligation légale

La CSEC du national refuse d'adopter des mesures sérieuses pour enfin concrétiser et faire respecter l'égalité salariale. Le mandat constitutionnel pour l'égalité de salaire est plus vieux que moi, nous refusons d’attendre davantage! Les Vert-e-s continueront de s’engager sans relâche pour l’égalité.

LISA MAZZONE SUR LA RECOMMANDATION DE LA CSEC-N À PROPOS DE LA RÉVISION DE LA LOI SUR L’ÉGALITÉ

La commission de la science, de l'éducation et de la culture a confirmé, lors de sa séance d’hier, le projet adopté par le Conseil des Etats concernant la révision de la Loi sur l’égalité. Avec ses nombreuses tentatives d‘affaiblissement du projet, la majorité bourgeoise a une fois de plus montré qu’elle considère l’égalité salariale comme un à-côté souhaitable, mais pas comme un devoir social et légal.

Cette attitude est inacceptable pour les VERTS. Ils exigeront lors des délibérations futures l’introduction de contrôles cohérents des salaires et des mesures efficaces en cas de non-respect du principe de l'égalité salariale. Ils insisteront également pour que les entreprises qui ne seront pas tenues par la loi d’effectuer des contrôles des salaires - c'est-à-dire 99% des entreprises en Suisse – fournissent également des informations transparentes sur leur politique salariale.

Les VERTS enverront également un signal fort en faveur de l'égalité salariale dans la rue le 22 septembre, lors de la manifestation nationale pour l'égalité salariale et contre les discriminations #ENOUGH18.