Protéger les droits humains, lutter contre l’usage abusif des armes

Séance du groupe parlementaire des Verts du 29 mai 2018

Demain, le Conseil national débattra de l’initiative anti-droits humains et de la directive européenne sur les armes. Le groupe des Verts s’engagera pour la défense des acquis fondamentaux de notre pays – les droits humains et l’Etat de droit – et exigera une mise en œuvre plus stricte de la directive sur les armes.

L’initiative pour l’auto-détermination de l’UDC menace le respect des droits humains en Suisse, mine la protection des minorités et l’Etat de droit. Elle fait ainsi peser une menace concrète sur la sécurité de la population. Les Verts s’engageront contre cette initiative nuisible tant lors dans des débats au Parlement que dans le cadre de la campagne de votation.

Modification de la directive européenne sur les armes : garantir une meilleure traçabilité n’est pas suffisant
Le groupe des Verts a aujourd’hui validé lors de sa séance de groupe le soutien au projet du Conseil fédéral visant à mettre en œuvre la nouvelle directive européenne sur les armes. Ce projet va dans la bonne direction car il permettra de garantir au niveau européen une meilleure traçabilité des armes à feu. Ce qui est essentiel pour la sécurité de la population.

Cependant pour lutter plus systématiquement contre un usage abusif des armes en Suisse, des mesures plus efficaces pour mieux tracer les armes et surtout pour diminuer le nombre d’armes en circulation sont nécessaires. La Suisse détient la triste 3e place du podium mondial du nombre d’armes à feu par habitant – ce qui a des conséquences dramatiques dans le cadre des violences conjugales ou sur le nombre de suicides par arme à feu. Le Conseil fédéral et la majorité bourgeoise de ce parlement ne veulent pas voir cette réalité : la sécurité de la population n’est visiblement pas prioritaire à leurs yeux. Demain, lors des débats au Parlement, les Verts s’engageront pour une réglementation plus stricte de la circulation des armes.