Moritz Leuenberger a pris la bonne décision

Une sage décision

Les Verts saluent la décision de Moritz Leuenberger d’avancer la date de son départ du gouvernement, afin qu’il coïncide avec celui de Hans-Rudolf Merz. Ainsi, une seule séance suffira au Parlement pour élire les personnes qui succéderont aux deux conseillers fédéraux sortants. C’est ce que les Verts réclamaient depuis la semaine dernière.

 

Dès l’annonce du départ d’Hans-Rudolf Merz, les Verts ont inlassablement répété qu’il fallait élire les nouveaux membres du gouvernement au cours de la même session, afin que ces élections n’empiètent pas sur le temps que le Parlement consacre aux dossiers de fond. En avançant la date de son retrait, Moritz Leuenberger fournit la solution et témoigne d’une aptitude au compromis qu’on chercherait en vain chez son collègue Merz. Les Verts félicitent le socialiste de cette sage décision.

 

Comme ils l’ont déjà annoncé, les Verts vont briguer le siège du ministre PLR. Il est en effet plus que temps qu’ils soient représentés au Conseil fédéral. Les compétences avérées de leurs élues et élus plaident pour une participation au gouvernement, et les crises économique et climatique rendent urgent un changement de cap écologique et social.

 

Le Conseil fédéral doit davantage se préoccuper des enjeux sociaux et environnementaux. Pour ce faire, il est indispensable que deux ministres socialistes continuent à y siéger, plus un ministre vert, selon la formule 2+1. Le groupe parlementaire élira par conséquent une personnalité du PS pour succéder à Moritz Leuenberger.