Le virage énergétique : fil Vert pour le Conseil fédéral

Le groupe parlementaire des Verts se fondera sur le tournant énergétique pour l’élection du Conseil fédéral. Le groupe parlementaire soutient de ce fait la candidature du PS, du PDC et du PBD. Les Verts renoncent à présenter leur propre candidature.

Le virage énergétique : fil Vert pour l’élection du Conseil fédéral

Le groupe parlementaire des Verts se fondera sur le tournant énergétique pour l’élection du Conseil fédéral. Le groupe parlementaire soutient de ce fait la candidature du PS, du PDC et du PBD. Les Verts renoncent à présenter leur propre candidature.

 

La mise en œuvre de la sortie du nucléaire et du tournant énergétique fait partie des thèmes importants de la prochaine législature. Aux yeux du groupe parlementaire des Verts, il est primordial que la majorité du Conseil fédéral continue de soutenir la sortie du nucléaire et la nouvelle politique énergétique. Lors du renouvellement du Conseil fédéral, le groupe va par conséquent soutenir les partis qui se sont engagés pour la sortie du nucléaire : le PS, le PDC et le PBD.

 

Le groupe estime que les idées vertes, telles qu’une économie équitable et efficiente dans l’utilisation des ressources, le tournant énergétique de même que la solidarité, doivent être mieux représentées au sein du gouvernement. Les Verts siègent dans plusieurs gouvernements cantonaux et disposent des compétences et de la volonté nécessaires pour participer activement au gouvernement du pays. Le fait qu’ils soient actuellement très bien placés pour obtenir un siège dans l’exécutif des cantons de Fribourg et Vaud, prouve une fois de plus que les électrices et les électeurs veulent une présence des Verts dans les gouvernements. De manière purement mathématique, leur part d’électorat de 8.4% les légitimerait pour occuper un siège au Conseil fédéral. Au regard des résultats des élections du 23 octobre 2011, le groupe parlementaire des Verts estime toutefois qu’une candidature propre n’est pour le moment pas appropriée.

 

Concernant les candidatures du PLR et de l’UDC, le groupe parlementaire des Verts décidera ultérieurement de sa position.