Jeux olympiques: le risque financier est trop grand

Le Conseil fédéral affirme aujourd'hui clairement que c'est à la Confédération d'assumer toutes les conséquences financières des Jeux olympiques. La garantie de déficit de la Confédération est donc illimitée. ILe Conseil fédéral ne l'avait pas déclaré jusqu'à présent, il applique la tactique du salami. Les Verts considèrent que c'est une raison de plus – outre les dégâts écologiques prévisibles – de rejeter le soutien fédéral aux Jeux olympiques de 2022. Si le Parlement fédéral l'approuve, les citoyen-ne-s doivent pouvoir se prononcer en connaissance de cause à ce sujet, aussi en tant que contribuables.

Le Conseil fédéral applique la tactique du salami aux Jeux olympiques

Le Conseil fédéral affirme aujourd'hui clairement que c'est à la Confédération d'assumer toutes les conséquences financières des Jeux olympiques. La garantie de déficit de la Confédération est donc illimitée. ILe Conseil fédéral ne l'avait pas déclaré jusqu'à présent, il applique la tactique du salami. Les Verts considèrent que c'est une raison de plus – outre les dégâts écologiques prévisibles – de rejeter le soutien fédéral aux Jeux olympiques de 2022. Si le Parlement fédéral l'approuve, les citoyen-ne-s doivent pouvoir se prononcer en connaissance de cause à ce sujet, aussi en tant que contribuables.

 

L'expérience des précédents Jeux olympiques montre que de telles manifestations ne peuvent pas se faire de façon durable et soutenable, et que leurs budgets sont toujours nettement dépassés. En ce qui concerne les JO 2022, le Conseil fédéral a déclaré que la contribution fédérale ne devrait pas dépasser un milliard de francs. Mais ce maximum ne concerne que le budget. Si en fin de compte il y a quand même un trou de plusieurs milliards, la Confédération devra le combler. Il avait jusqu'à présent caché cette garantie de déficit illimitée au Parlement.

 

Cette tactique du salami et les risques financiers insupportables pour la collectivité, ainsi que les atteintes irréversibles à l'environnement font que les Verts rejettent la tenue de Jeux olympiques en 2022 dans les Grisons. Ils exigent aussi que ce sujet puisse être soumis au référendum facultatif. Les Verts interviendront dans ce sens au Parlement, si les citoyen-ne-s des Grisons n'enterrent pas ce projet lors de la votation du 3 mars..
 

Lire plus (fenêtre Actuel)

Résolution : Des manifestations sportives respectueuses de l’environnement : Pas de jeux olympiques dans les Grisons


Pour informations:
Regula Rytz, co-présidente, conseillère nationale BE, 079 352 86 38
Bastien Girod, vice-présidente, conseiller national ZH, 079 217 73 06
Christian Van Singer, conseiller national VD, 078 793 61 78
Urs Scheuss, secrétaire politique, 078 795 91 83