Registre des armes à feu - motions de la commission parlementaire CPSS

Armes à feu : enregistrer et recenser

Les Verts approuvent les trois motions de la Commission de politique de sécurité (CPS). Ils restent toutefois critiques : comment se fait-il que la Conférence des directrices et directeurs des départements cantonaux de justice et police (CCDJP) ait eu besoin de deux ans pour conclure à l’absence d’une base légale permettant d’interconnecter les différents registres cantonaux des armes ?

 

Les Verts ne comprennent pas du tout que la CPS soutienne le fait que l’on continue d’exclure du recensement plus de 1.3 millions d’armes d’ordonnance. Que la commission persiste à défendre le tir obligatoire ne s’explique que par la pression exercée par les sociétés de tir, qui financent entre autres avec cet argent les campagnes de vote.

 

Restent deux problèmes fondamentaux. Il y a beaucoup trop d’armes dans les foyers suisses. Et une bonne partie de celles-ci ne seront pas recensées après la mise en œuvre des décisions de la CPS. Les Verts demandent par conséquent le lancement d’une grande campagne nationale pour le recensement des armes, menée conjointement par la Confédération et les cantons, sur le modèle de la campagne des années 1970 sur les produits toxiques. L’exigence de restitution de son arme et/ou son enregistrement est le seul moyen d’en diminuer radicalement le nombre. L’association de ces deux mesures donnera une image complète des armes encore en circulation. Les Verts déposeront prochainement au parlement fédéral et dans les parlements cantonaux diverses interventions dans ce sens.


Pour informations :
Josef Lang, vice-président, 079 321 96 30
Geri Müller, conseiller national AG, membre CPS, 076 347 77 26
Christian van Singer, conseiller national VD, membre CPS, 078 793 61 78
Luc Recordon, conseiller d‘Etat VD, membre CPS, mail: luc.recordon@parl.ch
Anne-Marie Krauss, secrétaire générale adjointe, 079 448 34 82