Oui à un moratoire, non au programme d'armement

La majorité du groupe des Verts refuse le programme d'armement 2014 et vote la non-entrée en matière pour cet objet. Avant de dépenser «à l'aveuglette» 771 millions de francs, l'armée doit d'abord définir quels sont ses objectifs et fournir une analyse réaliste des menaces que notre pays risque de devoir affronter. Les Verts exigent, le temps de cette pause de réflexion, un moratoire sur les décisions d'équipement.

Oui à un moratoire, non au programme d'armement

La majorité du groupe des Verts refuse le programme d'armement 2014 et vote la non-entrée en matière pour cet objet. Avant de dépenser «à l'aveuglette» 771 millions de francs, l'armée doit d'abord définir quels sont ses objectifs et fournir une analyse réaliste des menaces que notre pays risque de devoir affronter. Les Verts exigent, le temps de cette pause de réflexion, un moratoire sur les décisions d'équipement (cf notre communiqué du 3.9.14).

 

Le programme d'armement 2014 du DDPS prévoit entre autres l'achat de ponts mobiles qui ont tout d'abord pour objectif l'aide en cas de catastrophe. Or, les Verts doutent que l'armée soit l'organe le plus compétent pour maitriser les catastrophes. Les tâches civiles doivent avant tout être confiées aux civils !

 

Finalement, le groupe des Verts soutiendra à l'unanimité la mise hors service des avions de combat F-5 Tiger : les 32 FA-18 suffisent à assurer la sécurité de notre espace aérien au moins pour ces 15 prochaines années (cf notre communiqué du 24.6.14).

 

Pour en savoir plus :

Christian van Singer, conseiller national VD, membre CPS, 078 793 61 78

Gaëlle Lapique, secrétaire politique, 078 629 90 74