Campagne pour la votation sur le service militaire obligatoire

Emmené par le Groupe pour une Suisse sans armée (GSsA), le comité « Oui à l’abrogation du service militaire obligatoire », dont les Verts font partie, a lancé aujourd’hui sa campagne. Le service militaire obligatoire mobilise des ressources qui peuvent être mieux utilisées : tournant énergétique, promotion de l’économie circulaire et changement climatique, par exemple. De plus, l’obligation de servir n’est plus adaptée : militairement dépassée, elle va à l’encontre de l’évolution sociale, familiale et professionnelle.

Abroger le service militaire obligatoire – Mieux utiliser les ressources

Emmené par le Groupe pour une Suisse sans armée (GSsA), le comité « Oui à l’abrogation du service militaire obligatoire », dont les Verts font partie, a lancé aujourd’hui sa campagne. Le service militaire obligatoire mobilise des ressources qui peuvent être mieux utilisées : tournant énergétique, promotion de l’économie circulaire et changement climatique, par exemple. De plus, l’obligation de servir n’est plus adaptée : militairement dépassée, elle va à l’encontre de l’évolution sociale, familiale et professionnelle.

Aujourd’hui, le comité « Oui à l’abrogation du service militaire obligatoire » a donné le coup d’envoi de sa campagne. Le maintien d’une armée pléthorique pèse lourdement sur le budget de la Confédération et sur l’économie, sans apporter de solution aux menaces réelles auxquelles la Suisse fait face. Lors de la conférence de presse, Balthasar Glättli (conseiller national ZH) l’a souligné : « Six millions de jours de service représentent une charge énorme pour l’économie suisse. L’abrogation du service militaire obligatoire libère des ressources pour une politique de sécurité plus large : un tournant énergétique rapide, qui réduit notre dépendance à l’égard de l’étranger. »

« Parce qu’on a pas tous le temps de jouer à la guerre ! »
Sous le slogan « Parce qu’on a pas tous le temps de jouer à la guerre ! », le comité montre que l’obligation générale de servir n’est plus adaptée à notre époque. « Le service militaire obligatoire s’oppose de plus en plus à l’évolution sociale, familiale et professionnelle. Il est ainsi remis en cause par l’autorité parentale conjointe : s’occuper de ses enfants ne permet pas d’aller régulièrement en cours de répétition », a argumenté Balthasar Glättli, « et sur le plan professionnel, ces cours font obstacle à la nécessité, pour les jeunes gens, de poursuivre ou d’améliorer leur formation. »
L’obligation générale de servir est également dépassée militairement. La Suisse est entourée de pays amis, étroitement reliée à eux économiquement, et des soldats ne peuvent rien contre des menaces telles que des attentats terroristes.

Les Verts soutiennent le service civil volontaire
Si l’initiative est acceptée, l’armée de milice et le service civil volontaires pour tous seront ancrés dans la Constitution. Les Verts soutiennent cette revendication, surtout pour le service civil, ouvert aux hommes et aux femmes.

Informations:
Balthasar Glättli, conseiller national ZH, membre CIP, CPS 076 334 33 66
Christian van Singer, conseiller national VD, membre CSSS, CPS 078 793 61 78
Brigitte Marti, directrice de campagne 077 466 57 15