Enquête sur les collusions entre le militaire et le lobby

Die Grünen sind entsetzt über die Tatsache, dass Armee-Beiräte mit der Kampfjet-Lobby verbandelt sind.

Les Verts réclament une enquête sans failles et la suspension du projet d’achat des avions de combats

Les Verts sont révoltés par les liens d’intérêt dévoilés entre le comité consultatif de l’armée et le lobby des avions des combats. Une enquête sans failles doit faire toute la lumière sur la nature de cet accord, et l’achat d’avion être suspendu jusqu’à ce qu’elle ait rendu ses conclusions.

 

Comme l’a révélé aujourd’hui le Tages-Anzeiger, le comité consultatif formé de 17 personnes qui assiste le département de la défense (DDPS) au sujet de l’avenir de l’armée n’est pas indépendant. Les Verts sont horrifiés d’apprendre que les lobbyistes d’un fabricant d’avions de combat siègent dans un organe chargé d’étudier l’achat de tels avions ainsi que son financement.
Par ailleurs, la communauté de travail pour une armée de milice efficace et assurant la paix et le "Verein Sicherheitspolitik und Wehrwissenschaft" (association politique de sécurité et science militaire) sont si étroitement liés à l’agence de relations publiques Farner que celle-ci doit être considérée comme faisant partie du comité ainsi que du think tank également consultés.
Mais la composition des deux organes, qui rassemblent des organisations conservatrices de droite promouvant un patriotisme militaire et des lobbyistes de l’armement, apparaît elle-même très suspecte.

 

Les Verts exigent :

• une enquête sans failles sur l’implication et les agissements des deux organisations citées au sein du comité consultatif et éventuellement du think tank ;
• la dissolution immédiate du comité consultatif et du think tank ;
• la publication de la liste des membres des deux organisations ;
• la publication des discussions menées par les deux organisations ;
• une enquête sur le cas Farner par la sous-commission compétente de la commission de politique de sécurité (CPS) et par la commission de gestion (CdG) ;
• la suspension du projet d’achat d’avions de combat, tant que toute la lumière n’a pas été faite sur les agissements des officines Farner au sein du comité consultatif.

 

Dans ce but, les parlementaires verts vont déposer des requêtes auprès de la CPS et la CdG. Demain jeudi, ils demanderont au Conseil national d’ajourner la discussion au sujet de l’achat des avions de combat en attendant les résultats d’une enquête fouillée.