Assaut des troupes israéliennes contre une flottille d’aide humanitaire pour Gaza

Les Verts révoltés par les actes de piraterie d’Israël

 

Les Verts sont révoltés par l’attaque d’un convoi humanitaire par les troupes d’élite israéliennes. Ils réclament des autorités fédérales qu’elles suspendent immédiatement toute collaboration militaire et tout commerce d’armement avec Israël.

 

En lançant ses troupes d’élite à l’assaut d’une flottille d’aide humanitaire croisant dans les eaux internationales à destination de Gaza, l’Etat israélien témoigne une fois de plus du peu de cas qu’il fait du droit international et de la vie humaine. Cet usage disproportionné de la force met en lumière la brutalité à laquelle Israël est prêt à recourir pour maintenir le blocus sur la bande de Gaza.

 

En tant que dépositaire des Conventions de Genève, la Suisse ne peut rester sans réagir. Les Verts réclament du Conseil fédéral qu’il condamne l’assaut israélien, s’engage pour la libération des prisonniers et exige la levée du blocus sur la bande de Gaza. Toute collaboration militaire et tout commerce d’arme avec Israël doivent être immédiatement suspendus. Le chef du DDPS, Ueli Maurer, doit annuler le voyage officiel prévu dans ce pays.

 

Ces revendications s’inscrivent dans la droite ligne du postulat « Interrompre toute collaboration militaire et tout commerce d’armes avec le Moyen-Orient », signé en son temps par 90 conseillères nationales et conseillers nationaux, dont Doris Leuthard. Les Verts se solidarisent avec les actions de protestation menées dans plusieurs villes de Suisse.