Il est temps d'en finir avec le service militaire obligatoire!

Aujourd'hui une large coalition, dont les Verts suisses font partie, emmenée par le Groupe pour une Suisse sans armée (GSsA) a déposé auprès de la Chancellerie fédérale à Berne 107 280 signatures validées à l'appui de l'initiative populaire « Oui à l'abrogation du service militaire obligatoire ».

Il est temps d'en finir avec le service militaire obligatoire!

Aujourd'hui une large coalition, dont les Verts suisses font partie, emmenée par le Groupe pour une Suisse sans armée (GSsA) a déposé auprès de la Chancellerie fédérale à Berne 107 280 signatures validées à l'appui de l'initiative populaire "Oui à l'abrogation du service militaire obligatoire".

 

Il est grand temps de supprimer ce reliquat de la guerre froide qu'est le service militaire obligatoire. La plupart des pays européens ont abandonné le modèle de l'armée de masse. Le service militaire obligatoire est en porte-à-faux avec les vrais défis auxquels la Suisse et le monde sont confrontés. La suppression du service militaire obligatoire libèrerait des ressources financières et personnelles qui pourraient être utilisées à meilleur escient pour relever ces défis.

 

L'initiative ne concerne que l'article 59 de la Constitution fédérale lequel règle l'obligation de servir. Elle ne touche pas l'art. 58 qui stipule: "La Suisse a une armée. Celle-ci est organisée essentiellement selon le principe de l’armée de milice". Le maintien de cet article empêche la création d'une armée professionnelle. L'acceptation de l'initiative aura pour conséquence une armée de milice volontaire.

 

La crise du service militaire obligatoire apparaît de manière évidente si l'on considère que seulement 30% environ des conscrits accomplissent le service militaire jusqu'au bout. L'inégalité du système actuel apparait alors comme d'autant plus choquante.

 

La suppression de l'examen de conscience il y a une année et demie a eu pour conséquence une augmentation considérable des jeunes hommes qui choisissent le service civil pour accomplir un service utile à la société. Aujourd'hui le service civil n'est conçu que comme service de remplacement du service militaire et il exclut de manière injuste les femmes et tous ceux qui ne sont pas admis au service militaire. L'initiative donnera la base constitutionnelle nécessaire pour la création d'un service civil volontaire et ouvert à toute la population.

 

Une société qui prétend réaliser l'égalité en droit et en fait entre les hommes et les femmes ne devrait pas permettre qu'une moitié de la société soit obligée de faire le service militaire en raison de son sexe et que l'autre moitié soit exclue du service civil pour la même raison. L'abrogation du service militaire obligatoire aura aussi pour conséquence aussi la suppression de la taxe militaire, injuste et discriminatoire.

 

Plusieurs aspects problématiques du service militaire obligatoire ont été relevés par les intervenant-e-s lors de la conférence de presse d'aujourd'hui:

 

Luc Recordon, Conseiller aux Etats VD, Les Verts: "Maintenir le service militaire obligatoire par simple habitude, par nostalgie ou par mauvaise analyse de la situation stratégique est un manque de respect vis-à-vis de nos soldats."

 

Josef Lang, membre du comité du GSsA, Alternative– Die Grünen ZG: "La défense conventionnelle des frontières nationales, qui était la précondition historique du service militaire obligatoire, est devenue un cas hautement improbable."

 

Cecile Bühlmann, directrice du cfd: "Dans ce débat il y a un argument de poids, c'est qu'encore aujourd'hui l'armée éduque les hommes à adopter des modes de comportement hiérarchisés selon le sexe."