Les Verts lanceront un référendum contre le Gripen

Les Verts lanceront un référendum contre le fonds spécial pour l’acquisition des 22 avions de combat Gripen, qui sera soumis au parlement selon le message du Conseil fédéral de ce jour. Les Verts refusent l'achat des Gripen, la Suisse n'a en effet pas besoin de nouveaux avions de combat ; ces milliards seraient investis à meilleur escient dans lutte contre des menaces réelles comme le réchauffement climatique. De plus, la transparence est insuffisante dans cette affaire.

Les Verts lanceront un référendum contre le Gripen

Les Verts lanceront un référendum contre le fonds spécial pour l’acquisition des 22 avions de combat Gripen, qui sera soumis au parlement selon le message du Conseil fédéral de ce jour. Les Verts refusent l'achat des Gripen, la Suisse n'a en effet pas besoin de nouveaux avions de combat ; ces milliards seraient investis à meilleur escient dans lutte contre des menaces réelles comme le réchauffement climatique. De plus, la transparence est insuffisante dans cette affaire.


La Suisse est l'Etat européen ayant le plus d'avions de combat par rapport à sa surface, même sans l’achat de nouveaux appareils. Or, aucun scénario de menace crédible ne justifie cette dépense de plusieurs milliards. Les vraies menaces et les vrais risques viennent des centrales nucléaires et du réchauffement du climat. Il est donc grand temps d'investir dans le tournant énergétique, ainsi que dans la promotion de la formation et de l'innovation.


Les Verts sont irrités par le fait que le Conseil fédéral continue de vouloir acquérir des avions de combat pouvant effectuer des attaques au sol; il y a 20 ans, il avait décidé de renoncer à cette capacité. Des représentants des forces aériennes ont aussi précisé à de réitérées reprises que l'attaque au sol n'a de sens que dans le cadre de manœuvres conjointes avec L'OTAN.


Les Verts remettent aussi en question la neutralité des Gripen et de l'aviation militaire suédoise. Celle-ci a en effet participé aux récentes opérations "alliées" en Lybie en surveillant une partie de l'espace aérien de l'OTAN. Le Gripen dispose en outre de technologies étasuniennes névralgiques, comme son réacteur construit par General-Electric.


La corruption est la règle pour les avions de combat
Comme la corruption est la règle plutôt que l’exception dans les transactions concernant la vente d'avions de combat, les Verts appellent le Parlement fédéral à exiger que le constructeur SAAB fournisse l'entier de son budget de lobbying, la liste de ses lobbyistes (personnes physiques et morales) et de ses mandats de conseillers. Sans cette transparence il ne saurait y avoir d’entrée en matière sur cette transaction, ne serait-ce que par respect de la démocratie.


Si le Conseil national et le Conseil des Etats devaient approuver le fonds pour l'achat des 22 Gripen, les Verts participeront au lancement d'un référendum. Les Verts sont en effet convaincus qu’une majorité des citoyen-ne-s est opposée à cet achat insensé.

 

Pour toute information complémentaire:

Josef Lang, vice-président, 079 321 96 30
Geri Müller, conseiller national AG, membre CPS, 076 347 77 26
Christian van Singer, conseiller national VD, membre CPS, 076 347 77 26
Luc Recordon, conseiller aux Etats, membre CPS, luc.recordon@parl.ch
Anne-Marie Krauss, secrétaire générale adjointe, 079 448 34 82