Pas de nouveaux avions de combat au détriment de l’environnement et de la formation

Was die Grünen schon lange betont haben, bestätigt sich: Ohne massive Sparübungen zu Lasten der Umwelt und der Bildung lassen sich die neuen Kampfjets nicht finanzieren.

Pas de nouveaux avions de combat au détriment de l’environnement et de la formation

Ce que les Verts disent depuis longtemps se trouve aujourd’hui clairement démontré : la Suisse n’a pas les moyens de s’offrir des nouveaux avions de combat, sauf à puiser dans les budgets réservés à la protection de l’environnement et à la formation. Les Verts vont donc s’allier à d’autres forces politiques pour lancer un référendum.

 

Selon un article de l’édition internet du « Tages-Anzeiger », les coupes prévues pour financer l’achat des avions de combat grèveront avant tout les budgets de la formation, de la recherche, des transports publics et de l’agriculture. Mais c’est aussi le tournant énergétique indispensable à la sortie nucléaire qui se trouve remis en question par l’augmentation des dépenses militaires.

Du point de vue de la politique de sécurité, dépenser des milliards pour des avions de combat est parfaitement absurde. Premièrement, jusqu’en 2030, la Suisse dispose de 33 F/A-18. Deuxièmement, aucun scénario crédible ne justifie l’achat de nouveaux avions. Troisièmement, les véritables menaces sont de nature civile. 

Les Verts veulent lancer un référendum contre le programme d’économie et l’achat des avions de combat. Ils mènent actuellement des pourparlers dans ce but avec le GSsA, les organisations pacifistes, le PS et d’autres partis politiques, ainsi que les organisations de protection de l’environnement et d’appui au pays du sud.