La CPS se moque de la sécurité

La Commission de la politique de sécurité se moque de la sécurité

Les Verts regrettent que la majorité de la Commission de la politique de sécurité (CPS) ait rejeté l'initiative populaire «pour la protection face à la violence des armes». La commission se montre ainsi indifférente à la diffusion massive d'armes dans notre pays, qui constitue pourtant un des risques les plus aigus pour la sécurité publique. Les intérêts du lobby des armes lui tiennent manifestement plus à cœur que la sécurité des habitants et, surtout, des habitantes.

 

Près de 400 personnes meurent chaque année en Suisse à cause de la violence des armes, plus de 300 d'entre elles du fait d'armes militaires. Si la Suisse souffre d'un des taux de suicide les plus élevés du monde, cela est dû de façon décisive à la grande disponibilité des armes à feu.

 

Des milliers de femmes et d'enfants sont victimes de menaces directes et indirectes avec l'arme à feu conservée par les soldats à leur domicile. Alors qu'en Suisse chaque vache, et bientôt chaque chien, est enregistrée dans un fichier central, le lobby des armes n'est même pas prêt à relier les registres cantonaux des armes en une base de données fédérale.

 

La FST abuse des Jeux olympiques
La lutte menée par la Fédération sportive suisse de tir (FST) contre une initiative populaire qui ne menace pas le tir sportif, mais en accroît le sérieux, est particulièrement critiquable. Est-il inacceptable pour des tireurs sportifs que d’être titulaire d’une licence correspondante ?

 

L'actuelle campagne d'affichage de la FST contre l'initiative pour la protection face à la violence des armes est scandaleuse en ce qu'elle abuse des Jeux olympiques. La corrélation entre la déclaration selon laquelle « la tradition suisse de tir est vivante… » avec la déclaration « …pour que nous puissions fêter une victoire olympique en 2012 à Londres » détourne de façon éhontée le sport à des fins politiques en utilisant l'invocation de la « tradition de tir » comme argument clé contre cette initiative populaire. Les Verts appellent Swiss Olympic à mettre immédiatement fin à pareille instrumentalisation des Jeux olympiques par la FST.