Le bureau des Verts pour l’abolition de la conscription militaire

Le bureau des Verts pour l’abolition de la conscription militaire

Le Bureau des Verts suisses recommande d’accepter l’initiative du GSsA visant l’abolition de la conscription militaire. Par ailleurs, il soutient l’adhésion du parti appenzellois Grünes Appenzellerland (GRAL). C’est l’Assemblée de délégué-e-s qui aura le dernier mot sur ces deux objets. Le Bureau a entre nommé Miriam Behrens secrétaire générale du parti.

 

Le Bureau des Verts suisses, instance exécutive du mouvement écologiste, a traité aujourd’hui de l’initiative populaire lancée par le Groupe pour une Suisse sans armée (GSsA) pour obtenir l’abolition de la conscription militaire. Le sujet a donné lieu à des échanges intéressants – d’aucuns jugeant que la conscription constitue une survivance passéiste tandis que d’autres soulignaient que l’abolition ouvrirait la porte à la création d’une armée à la "Rambo", ce dont beaucoup ne veulent pas. En définitive, le Bureau a décidé à une claire majorité de recommander à son Assemblée de délégué-e-s du 28 août 2010 d’accepter cette initiative.

 

Le Bureau s’est en outre penché sur la demande d’amission du parti appenzellois Grünes Appenzellerland (GRAL), qui bénéficiait jusqu’ici du seul statut d’observateur. C’est à l’unanimité qu’il a choisi de recommander à son Assemblée de délégué-e-s du 29 janvier 2011 de bien vouloir accueillir ce petit parti dynamique au sein du mouvement écologiste.

 

Changement au secrétariat général
Le secrétariat des Verts suisses connaît un changement au sein de sa direction puisque Yann Golay, co-secrétaire général, quitte son poste. Des raisons personnelles motivent ce choix. C’est sa collègue Miriam Behrens, co-secrétaire générale depuis l’été 2009, qui assumera désormais à elle seule la fonction de secrétaire générale.

 

Miriam Behrens (45 ans) est biologiste. Elle a travaillé pendant huit ans pour Pro Natura et est entrée en 2004 chez les Verts en tant que secrétaire générale suppléante. Elle vit avec son compagnon et ses deux enfants dans une ferme du canton de Bâle-Campagne.