Lisa Mazzone à propos de la débâcle du FIS-FT

Après le DSA, un autre projet central de l’armée connaît une fin douloureuse. Un gel de l’acquisition d’un nouvel avion de combat s’impose jusqu’à ce que le processus d’acquisition soit repris en main.

Le DDPS a informé aujourd’hui de l’abandon définitif de la partie mobile du système d’information et de conduite des forces terrestres (FIS-FT). En 2012 déjà, le DDPS a décidé de limiter temporairement la profondeur d’emploi du FIS-FT au niveau de la compagnie, et non plus de chaque groupe. Cinq ans plus tard et malgré l’engagement de nouveaux moyens financiers, le cahier des charges initial ne peut pas être rempli.

Cette nouvelle débâcle suscite des questions dont il faut s’emparer immédiatement, après d’autres procédures d’acquisition avortées comme le projet de défense sol-air (BODLUV/DSA), pour que le processus d’acquisition militaire repose enfin sur une base fiable. L’armée doit maintenant marquer une pause afin que les problèmes liés à l’acquisition soient analysés et résolus avant de se lancer dans l’acquisition d’un nouvel avion de combat.