En finir avec les exportations d’armes et le Partenariat pour la paix de l’OTAN !

En bombardant des territoires kurdes au Nord de l’Irak et en Syrie, le gouvernement turc remet en cause le processus démocratique de paix. Les attaques aériennes de positions kurdes sont également tolérées par l’OTAN, alors qu’elles déstabilisent davantage la situation au Proche-Orient.

LES VERTS CONDAMNENT L’ESCALADE MILITAIRE DE LA TURQUIE

En bombardant des territoires kurdes au Nord de l’Irak et en Syrie, le gouvernement turc remet en cause le processus démocratique de paix. Les attaques aériennes de positions kurdes sont également tolérées par l’OTAN, alors qu’elles déstabilisent davantage la situation au Proche-Orient.

De nombreux migrants turcs ou kurdes vivant en Suisse sont très préoccupés par cette situation. Les Verts condamnent cette escalade militaire et demandent au Conseil fédéral de mettre tout en œuvre afin de remettre sur les rails le processus de paix. De 2010 à 2014, la Suisse a livré pour 20,3 mio. de francs de matériel de guerre à la Turquie (sans compter des biens militaires spécifiques). En raison de la confusion qui règne actuellement, il faut stopper immédiatement les exportations d’armes vers la Turquie. Comme l’a récemment montré le Mexique : la technologie suisse est constamment utilisée contre la démocratie et la liberté d’expression. En matière d’armement, il est inacceptable de collaborer avec des pays qui foulent aux pieds les droits humains.

Enfin, le fait que l’OTAN tolère le combat acharné du gouvernement turc contre les Kurdes prouve une fois de plus que la Suisse doit dénoncer sa coopération au sein du « Partenariat pour la paix » de l’OTAN, car loin de promouvoir la paix, ce partenariat sert à imposer les intérêts (économiques) occidentaux.