Le Conseil fédéral avance à petits pas

Les Verts saluent les avancées de la Suisse réalisées dans le dossier européen mais regrettent le long détour pris par le Conseil fédéral. Lors de la session de printemps, les Verts avaient invité le Conseil fédéral à signer comme prévu initialement l’accord de libre circulation avec la Croatie. Cette décision aurait permis d’envoyer rapidement un signal clair et positif à l’Union européenne au lendemain du vote du 9 février.

Les Verts voient d’un œil positif l’ouverture des démarches, annoncées aujourd’hui par le Conseil fédéral, visant à renforcer le socle institutionnel des relations entre la Suisse et l’Union européenne (UE). Ils saluent également le compromis passé avec la Croatie. Ces avancées permettent d’amorcer enfin une certaine détente dans nos relations avec l’UE. Le Conseil fédéral doit continuer à travailler dans ce sens : l’avenir de notre pays n’est pas l’isolement.

Les Verts regrettent cependant le chemin de détour pris par le Conseil fédéral : signer comme prévu le Protocole III sur l’extension de l’accord sur la libre circulation des personnes à la Croatie aurait été plus rapide, plus simple - solution avancée par les Verts à la session de printemps. Ce protocole était compatible avec le vote du 9 février car il prévoyait un système de contingents contraignants pour 5 ans au moins, soit bien au-delà des délais imposés pour la mise en œuvre de l’initiative contre l’immigration de masse.

Renforcer les mesures d’accompagnement
Les Verts demandent finalement un renforcement des mesures d’accompagnement. Tous les travailleurs et travailleuses de notre pays ont le droit à des conditions de travail dignes et équitables. La lutte contre le dumping salarial doit faire l’objet de mesures particulières. Un OUI le 18 mai prochain à l’initiative pour des salaires minimums constituerait un premier pas important.