Initiative RASA: le Conseil fédéral rate une opportunité

Le Conseil fédéral manque de courage et rate aujourd’hui une occasion en or dans le dossier européen. Le parlement doit reprendre la main. Les Verts continueront à s’engager pour l’élaboration d’un contre-projet à RASA et pour une collaboration constructive avec nos voisins.

Balthasar Glättli à propos du message relatif à l’initiative populaire «Sortons de l’impasse!»

Le Conseil fédéral a aujourd'hui annoncé qu'il renonçait finalement à présenter un contre-projet à l'initiative populaire fédérale dite RASA («Sortons de l’impasse!»). Cette décision peu courageuse fait rater au Conseil fédéral une occasion en or dans le dossier européen. Pour les Verts, un contre-projet à RASA permettrait de renforcer la protection des travailleurs et travailleuses - ce qui est un prérequis pour le développement des accords bilatéraux avec nos voisins européens. Quand le Conseil fédéral présente des propositions inappropriées, il doit chercher à les améliorer, pas à les laisser tomber.

Finalement, en renonçant à présenter un contre-projet, le Conseil fédéral viole la loi sur le Parlement : le délai pour traiter une initiative ne peut être prolongé qu’en cas de contre-projet.

En savoir plus sur la position des Verts