Adèle Thorens à propos du projet du Conseil fédéral sur le futur des mesures d’accompagnement

Le Conseil fédéral suit la bonne voie mais à une vitesse d’escargot. Il doit rapidement prendre des mesures pour mieux protéger les travailleurs de la sous-enchère salariale et du travail au noir.

Les groupes de travail et projets présentés aujourd’hui par le Conseil fédéral pour garantir une meilleure protection des conditions de travail constituent une étape importante. Mais le Conseil fédéral a perdu deux ans depuis le vote sur l’initiative contre l’immigration de masse : il doit maintenant rapidement fournir des résultats. Les Verts demandent un renforcement des mesures d’accompagnement, une lutte accrue contre le dumping fiscal, salarial et contre le travail au noir, une offensive de formation, une meilleure conciliation travail-famille et plus de protection pour les travailleurs seniors. A l’inverse, une clause de sauvegarde unilatérale irait dans la mauvaise direction et menacerait notre collaboration avec nos voisins. 

En savoir plus sur la position des Verts