Oui à la libre-circulation, mais avec des mesures contre le dumping salarial

Die Grüne Fraktion will eine weltoffene Schweiz. Deshalb spricht sie sich für die Personenfreizügigkeit aus. Allerdings müssen die flankierenden Massnahmen verschärft und flächendeckend umgesetzt werden, damit Lohndumping verhindert werden kann.

Oui à la libre circulation des personnes, mais avec des mesures contre le dumping salarial

Le groupe parlementaire des Verts veut une Suisse ouverte au monde. Il est donc favorable à la libre circulation des personnes. Mais il faut renforcer les mesures d'accompagnement et les appliquer partout pour empêcher le dumping salarial. Les Verts rejettent les interventions de l'UDC destinées à affaiblir les accords de Schengen-Dublin.

 

Le groupe parlementaire des Verts continue à soutenir la libre circulation des personnes. Il rejette donc toutes les interventions de l'UDC visant à affaiblir les accords de Schengen-Dublin. Mais la lutte contre le dumping salarial doit être renforcée au moyen de contrôles diligentés par l'Etat. Il faut continuer d'étendre les mesures d'accompagnement et garantir des salaires minimaux pour protéger efficacement tou-te-s les employé-e-s. C'est pourquoi les Verts soutiennent l'initiative pour un salaire minimal.

Pour le respect des droits des humains Le groupe parlementaire des Verts s'alarme des infractions contre les droits des humains dont sont victimes les migrant-e-s sur les « frontières extérieures » de l'UE. La Suisse est la dépositaire des droits des humains ; elle doit mieux s'engager pour qu'ils soient respectés.

 

Pas de libre-échange agricole sans stratégie qualité
Les Verts sont critiques à l'encontre des accords de libre-échange agricole. Le groupe parlementaire soutiendra les interventions exigeant l'interruption des négociations, car la stratégie qualité qui avait été promise n'existe toujours pas. Pour le groupe des Verts, le principe du Cassis de Dijon souffre des mêmes problèmes. Les nouvelles normes minimales influent négativement sur la qualité des produits alimentaires et les normes énergétiques. Les Verts soutiennent donc le moratoire.

 

Participation au marché des émissions de gaz à effet de serre de l'UE
Le groupe parlementaire des Verts juge positivement la participation de la Suisse au marché des émissions de gaz à effet de serre de l'UE. D'ici 2020, la Suisse doit réduire ses émissions de gaz à effet de serre de 20 % par rapport à 2005. La part des énergies renouvelables doit être augmentée à 20 %.