Les violences envers les Sahraouis doivent cesser immédiatement

Les violences envers le peuple sahraoui doivent cesser immédiatement

Les Verts sont très inquiets du sort de la population du Sahara occidental, victime depuis quelques jours d’une vague d’oppression d’une extrême brutalité de la part des forces d’occupation marocaines. Celle-ci vient aggraver une situation déjà très préoccupante sur le plan des droits humains. Les Verts demandent au Conseil fédéral d’intervenir au plus vite auprès du Maroc pour que cessent ces violences. La Suisse doit également rappeler les Nations Unies à leurs responsabilités dans la mise en œuvre d’un plan de paix pour la région.

 

Des troupes marocaines ont donné l’assaut hier à 5 heures du matin à un camp de réfugiés saharouis. Ses habitants – quelques 20'000 personnes – ont été chassés dans le désert après que leurs tentes aient été détruites. Ils avaient fui la capitale du Sahara occidental, El Aiun, pour s’opposer pacifiquement à l’occupation de leurs terres et au pillage de leurs ressources naturelles par le Maroc. Les manifestations de protestation qui ont suivi ont été très durement réprimées par l’armée, faisant de nombreux blessés et plusieurs morts, notamment parmi les enfants. Ces violations des droits humains sont inacceptables et exigent une réaction immédiate de la communauté internationale.

 

Les Verts soutiennent la cause du peuple saharoui, qui lutte depuis 35 ans pour son droit à l’auto-détermination, constamment bafoué par les autorités marocaines. Ils appellent le Conseil fédéral à intervenir avec la plus grande fermeté auprès du Maroc, pour que les violences cessent au Sahara occidental et que les droits humains y soient enfin respectés. La Suisse doit plaider ouvertement pour l’autodétermination. Elle doit en outre user de toute son influence auprès des Nations Unies pour que celles-ci agissent de façon beaucoup plus déterminée en vue d’une solution négociée, seule garante d’une paix durable dans la région.