Solidarité avec les mouvements démocratiques

Les foules en révolte des pays arabes sont un signe d’espoir – pour le Proche-Orient et pour le monde entier.

Solidarité avec les mouvements démocratiques dans les pays arabes

Les foules en révolte des pays arabes sont un signe d’espoir – pour le Proche-Orient et pour le monde entier. Ils prouvent que les tyrans autocrates peuvent être détrônés par des moyens plus civils que ceux qu’ont essayés les Etats-Unis et leurs partenaires de l’OTAN. Le rapport de force évolue ainsi vers la possibilité d’une paix équitable entre la Palestine et Israël. Les Verts exigent du Conseil fédéral qu’il prenne clairement parti pour la démocratie et la paix au Moyen-Orient.

 

Les Verts tiennent à exprimer leur solidarité avec les mouvements démocratiques du monde arabe. Les récents événements montrent que des dictatures en place depuis des décennies peuvent être renversées par le peuple. La démocratisation du Proche et du Moyen-Orient ainsi que du Maghreb renforce les mouvements démocratiques partout dans le monde, en particulier en Chine.

 

Que ce soit en Tunisie, en Egypte, au Yémen, en Jordanie, au Maroc, en Syrie, au Soudan et dans d’autres pays, les manifestations pour la démocratie contredisent la thèse propagée dans nos contrées par les islamophobes, selon laquelle la démocratie et l’islam seraient incompatibles. Les récents événements sont salutaires pour détruire les préjugés racistes systématiquement propagés ces dernières années par les extrêmes-droites occidentales contre les personnes originaires des pays arabes.

 

Une paix équitable entre Israël et la Palestine

La démocratisation du monde arabe modifie les rapports de force dans le conflit moyen-oriental en faveur du peuple palestinien. Les chances d’une paix équitable entre Israël et la Palestine en sont augmentées d’autant. Une Egypte où les citoyennes et citoyens ont la parole ne sera plus d’accord de continuer à participer au blocus de Gaza.

 

Les mouvements démocratiques disqualifient les méthodes des autorités occidentales, en particulier celles de Etats-Unis et de l’Union européenne, qui ont soutenu la plupart des autocrates et ont contribué au problème. Les révoltes des pays arabes montrent que les Verts ont eu raison de soutenir l’interdiction d’exporter des armes dans ces régions. Si les armes suisses livrées ces dernières années à l’Egypte n’ont heureusement pas (encore) servi, le mérite n’en revient pas à la Suisse, mais à l’armée égyptienne et aux mouvements démocratiques.

 

Les Verts appellent le Conseil fédéral à mettre la démocratie et les droits humains au-dessus des intérêts économiques. La Suisse doit manifester plus de solidarité avec les mouvements démocratiques et s’engager davantage pour la paix que les Etats-Unis et l’Union européenne.