Déclaration commune sur la situation en Turquie

Déclaration commune des présidents de groupe du Conseil national sur la situation en Turquie

Les soussigné·e·s

  • assurent la population de Turquie de leur solidarité face aux récentes attaques et condamnent fermement l’usage de toute forme de violence pour régler des conflits politiques.
     
  • partagent la préoccupation de l’Union Interparlementaire (UIP) relative à l’arrestation de députés et d’autres politiciens et politiciennes (1) élu·e·s. et critiquent avec elle la levée de l’immunité parlementaire (2).
     
  • sont très préoccupé·e·s par les atteintes à la liberté de la presse et d’organisation que constituent la fermeture de médias et d’ONG ou l’arrestation de journalistes (3) ainsi que l’érosion de l’Etat de droit consécutif au licenciement et à l’arrestation de juges.
     
  • demandent au Conseil fédéral d’appliquer en Turquie les lignes directrices du Département fédéral des affaires étrangères concernant la protection des défenseurs des droits de l’homme (4).
     
  • soutiennent le Conseil fédéral dans son offre de bons offices pour trouver une solution pacifique au conflit.
     

Viola Amherd, présidente du groupe PDC au conseil national

Ignazio Cassis, président du groupe PLR.Les Libéraux-Radicaux

Balthasar Glättli, président du groupe Les Verts

Tiana Angelina Moser, présidente du groupe Vert’libéraux

Roger Nordmann, président du groupe PS

Rosmarie Quadranti, présidente du groupe PBD



Berne, le 15 décembre 2016

 

(1) http://www.ipu.org/english/news.htm#201611081
(2) http://www.ipu.org/press-e/pressrelease201605241.htm
(3) https://rsf.org/fr/actualites/turquie-une-delegation-dong-internationales-condamne-la-repression-sans-precedent-de-la-liberte
(4) https://www.eda.admin.ch/eda/fr/dfae/politique-exterieure/droits-homme-securite-humaine/politique-droits-homme/engagement-suisse/defenseurs-droits-homme.html