Balthasar Glättli à propos du 2e anniversaire de l'acceptation de l'initiative «contre l'immigration de masse»

La position des Verts – même deux ans après l’acception de l’initiative populaire udécéiste – n’a pas bougé d’un pouce : afin d’atténuer les effets de la migration, nous demandons des mesures qui ne menacent pas les bilatérales. Les Verts rejettent ainsi une clause de sauvegarde unilatérale.

En mars 2014 déjà, juste après l’acceptation de l’initiative udécéiste, les Verts ont été le premier parti a demandé une « Mise en œuvre non discriminatoire de l'initiative "contre l'immigration de masse" » (postulat 14.3230) en prenant des mesures internes (stopper la sous-enchère fiscale, lancer une offensive pour la formation, encourager une meilleure conciliation des vies professionnelle et familiale, etc.) Ils ont réaffirmé leur position à plusieurs reprises (cf. motion 14.3936 - Initiative "contre l'immigration de masse". Soumettre au Parlement une solution de mise en œuvre qui soit eurocompatible). Pour plus de détails sur leur position, se référer à l’état des lieux élaboré par le groupe parlementaire en automne 2014, qui garde toute sa pertinence.

Manifestation, demain mardi 9 février 2016
A l’occasion du 2e anniversaire de l’acceptation de l’initiative « contre l’immigration de masse », une large coalition d’organisations remettra demain 9 février un appel au Conseil fédéral, où elles exposent leurs revendications en faveur d’une Suisse ouverte. Une brève action aura lieu peu avant sur la place de la gare à Berne.
Rendez-vous est donné

mardi 9 février 2016, à 13h00
sur la place de la gare à Berne