Les Verts demandent une aide rapide et pragmatique

Session extraordinaire sur l’asile

L’UDC veut entraver l’accueil de réfugiés en Suisse en rétablissant des contrôles systématiques aux frontières. Avec le soutien notamment de l’armée. Les Verts demandent plutôt que les deniers publics soient investis dans une aide rapide et pragmatique au profit de ces hommes et de ces femmes en fuite.

Les 7 et 10 décembre prochains, le Parlement traitera de la motion de l’UDC demandant de réinstaurer des contrôles systématiques aux frontières (15.3842). Les Verts s’opposeront à ces solutions simplistes : ériger des barrières n’apportera aucune solution à la crise humanitaire que vivent des milliers de réfugiés jetés sur les routes de l’Europe.

L’hiver est là et il est urgent de proposer des solutions humaines, concrètes et non bureaucratiques pour l’accueil de réfugiés : c’est la position défendue par les Verts dans leur motion également débattue lors de cette session extraordinaire (15.3484). Le Conseil fédéral doit suspendre la procédure Dublin pour les réfugiés syriens et en accueillir rapidement 3000 comme promis. Et, par un arrêté fédéral urgent, il doit également restaurer au plus vite la possibilité de déposer une demande d’asile dans une ambassade ou une représentation suisse à l’étranger. Cela éviterait aux réfugiés de devoir se lancer dans un voyage au péril de leur vie. Finalement, plutôt que de placer d’importantes ressources humaines et financières dans le contrôle des frontières, la Suisse ferait mieux de les investir dans l’aide humanitaire.

Lisa Mazzone

L’hiver approche et les réfugiés ont besoin de protection. Plutôt que de se replier sur elle-même, la Suisse devrait concentrer ses efforts sur l’aide humanitaire.