Programme des Verts en 5 points pour une politique d'asile humaine

LA POLITIQUE D’ASILE DU CONSEIL FÉDÉRAL EST HÉSITANTE ET PEU COURAGEUSE

La Conseillère fédérale Sommaruga n’a, pour le moment, pas concrétisé sa promesse d’octroyer des visas humanitaires et d’accueillir 3000 réfugiés syriens. En plein conflit du Kosovo, la Suisse avait ouvert ses portes à 53 000 réfugiés. Et ce chiffre aurait même pu s’élever à 80 000 si la Suisse avait proportionnellement voulu accueillir autant de réfugiés que l’Allemagne aujourd’hui. Pendant la session d’automne, les Verts exigeront une aide rapide et non bureaucratique pour les réfugiés.

Voici les mesures que doit prendre maintenant le Conseil fédéral pour aider rapidement et de façon crédible les réfugiés :

  1. Suspendre la procédure de Dublin pour les réfugiés syriens : ceux-ci ne doivent pas être renvoyés vers le pays dit de premier accueil. L’Allemagne a déjà annoncé qu’elle allait désormais entrer en matière elle-même pour ces dossiers. La Suisse doit lui emboîter le pas. Les réfugiés syriens devraient pouvoir bénéficier du régime de protection provisoire ;
  2. Pas de renvoi de réfugiés vers des pays submergés situés aux frontières de l’Espace Schengen ou qui font office de pays de transit. Les Verts ont émis cette revendication au printemps déjà. Le Conseil fédéral doit s’engager auprès de l’UE pour qu’un système de répartition équitable des réfugiés soit mis sur pied dans tous les pays européens ;
  3. Réinstaurer la procédure d’asile en ambassade : déposer une demande d’asile devrait à nouveau être possible sans devoir se lancer dans un périlleux voyage. Cette possibilité a été biffée lors de la dernière révision de la loi sur l’asile – une erreur monumentale que les Verts ont combattu par voie référendaire ;
  4. Augmenter les moyens financiers et en personnel pour renforcer l’aide sur place, dans les pays de transit et pour combattre à la source les motifs de fuite – sans couper dans les programmes de coopération au développement qui ont fait leur preuve ;
  5. Arrêt immédiat de toute exportation d’arme vers les pays du Proche et du Moyen-Orient.

Pour mettre en œuvre ce programme, les Verts déposeront à la session d’automne plusieurs interventions parlementaires et défendront leurs amendements lors des débats sur la révision de la loi sur l’asile le 9 septembre prochain au Conseil national. 

Adèle Thorens

La Suisse a accueilli seulement 50 réfugiés syriens sur les 3000 promis. Le Conseil doit agir rapidement et même augmenter ce contingent !