Arrêté fédéral concernant les voies cyclables et les chemins et sentiers pédestres

Réponse à la consultation

Arrêté fédéral concernant les voies cyclables et les chemins et sentiers pédestres en tant que contre-projet direct à l’« initiative vélo »

Améliorer la santé de la population, diminuer les émissions de CO2 et, par conséquent, économiser les deniers publics : c’est possible lorsque le vélo est systématiquement encouragé. Se déplacer à vélo n’est pas seulement bon pour la santé, mais aussi pour le développement des enfants et des jeunes. Actuellement, la moitié de la population ne se déplace pas à vélo, c’est pourquoi il faut rendre ce type de déplacement plus sûr et attrayant : ce qui nécessite un réseau dense de pistes cyclables directes et sûres, une signalisation sûre et suffisamment de places de stationnement pratiques et protégées.

Concernant les questions posées :

  • Les Verts rejoignent l’orientation de l'arrêté fédéral. La mobilité douche (piétons et vélos) pose des impératifs identiques ou semblables en matière d’infrastructure. (…)
  • Les Verts approuvent le Conseil fédéral dans sa volonté de définir des principes pour les (réseaux de) pistes cyclables. (…)

Par contre les Verts rejettent la formulation putative, car seule une formulation contraignante peut garantir des résultats rapides et uniformes. (…)