L'assainissement du Gothard doit respecter la constitution

Les Verts rejettent le deuxième tube routier: il viole la Constitution et saborde la politique des transports. Inutile, il est des milliards plus cher que le simple assainissement du tunnel. A la place, les Verts demandent un assainissement respectueux de la Constitution, avec ferroutage pour voitures et camions.

Inutile, le deuxième tube routier prévu au Gothard viole la Constitution et sabote la politique des transports, alors que de bonnes alternatives existent. En plus il est beaucoup trop cher et prive de fonds des projets importants susceptibles d'apporter une solution aux problèmes urgents dans les agglomérations. L'assainissement du tunnel grâce au ferroutage pour voitures et camions coûte trois milliards de moins qu'un deuxième tube, l'ouverture du tunnel de base des NLFA assurant les capacités du rail.

C’est avec ces arguments que les Verts rejettent la construction d'un deuxième tunnel routier au Gothard dans leur réponse à la consultation, qui s’achève ce week-end.

Un message respectueux de la Constitution, avec ferroutage

Au lieu de poursuivre des travaux préparatoires pour un deuxième tube au Gothard, le Conseil fédéral doit soumettre immédiatement au Parlement un message prévoyant un assainissement du tunnel respectueux de la Constitution. Par principe, le trafic doit être si possible transféré sur le rail. Quant aux pointes de circulation estivales pendant la haute saison touristique, elles peuvent être résorbées par la prolongation des heures d'ouverture du tunnel routier existant, évitant ainsi une déviation du trafic.

Une pétition largement soutenue

Avec une large alliance d'opposants, les Verts ont en outre déposé une pétition signée par environ 70'000 personnes. Le message est clair : si le Parlement décide la construction d'un deuxième tube au Gothard, les 50'000 signatures nécessaires pour un référendum seront facilement réunies.