Plus de moyens pour le transport écologique

Définir les orientations pour des transports respectueux de l’environnement

Demain mardi, le Conseil national définira diverses orientations financières touchant aux transports. Les décisions à prendre concernent le trafic d’agglomération, les routes nationales et le trafic aérien. Le groupe écologiste exige que les fonds de la Confédération soient distribués de manière à encourager le passage à des transports écologiquement rationnels. Il ne faut en revanche pas mobiliser des moyens encore plus substantiels pour éliminer les goulets d’étranglement sur le réseau des routes nationales.

Le groupe parlementaire écologiste approuve la libération de crédits en faveur du trafic d’agglomération à partir de 2011. Il soutient également l’initiative parlementaire de la Commission des transports et des télécommunications du Conseil des Etats (CTT-E) visant à libérer davantage de crédits pour le fonds d’infrastructure. Une telle approche permet de réaliser à temps d’importants projets liés aux déplacements à pied et à vélo ainsi qu’aux transports publics.

Mais les Verts veulent aller plus loin que le projet du Conseil fédéral. Ils exigent que la Confédération donne son appui à l’allongement du tram de Wabern dans l’agglomération de Berne et à l’extension des lignes de tram en France, dans l’agglomération bâloise.

Un tonneau sans fond
Les Verts s’opposent au déblocage de crédits pour éliminer les goulets d’étranglement sur le réseau des routes nationales. Aménager des routes revient à engendrer un trafic additionnel. Les goulets d’étranglement sont simplement déplacés. Il s’avère ensuite nécessaire de mobiliser des crédits supplémentaires pour supprimer ces nouveaux goulots d’étranglement: bref, c’est un tonneau sans fond.

La première révision partielle de la loi sur l’aviation assouplit déjà la décision prise par le souverain en 2009: le renforcement du principe de causalité. Comme déjà vu précédemment, on grève la caisse fédérale dans le domaine de la sécurité et pour des prestations de l’Office fédéral de l’aviation civile (OFAC). Le projet prévoit encore la prise en charge provisoire des manques à gagner de Skyguide à l’étranger par la Confédération. C’est ce qui incite les Verts à rejeter le projet dans son ensemble.