Greta Gysin à propos du référendum contre le 2e tube

Greta Gysin se rend aujourd’hui à Berne pour le dépôt du référendum contre le deuxième tube au Gothard. Elle a grandi dans le Mendrisiotto, étouffé par le trafic, et a récolté là-bas de nombreuses signatures contre le second tube. Greta Gysin est persuadée que la population se démarque de son gouvernement et de ses représentants à Berne. Le comité tessinois pro-référendum compte beaucoup de politiciens bourgeois, dont les présidents des villes de Chiasso et de Mendrisio, qui se sont eux aussi engagés contre l'avalanche de camions en provenance de l’Union Européenne.

« Construire une nouvelle route à travers les Alpes augmentera le trafic, surtout des poids lourds, et donc la pollution et diminuera la sécurité » objecte Greta Gysin. « Dès que le deuxième tunnel sera percé, toutes les voies seront utilisées. Seul le référendum peut encore l'empêcher. » Les Verts ont récolté 10'000 signatures pour le référendum et s’engageront résolument dans la campagne de votation.

En acceptant l’initiative des Alpes en 1994 et en rejetant l’initiative « Avanti » en 2004, les Tessinoises et les Tessinois se sont déjà prononcés deux fois contre un nouveau percement dans les Alpes.

Greta Gysin

Je parie : que le Tessin dira non au 2e tube. Et ce pour la troisième fois. Les gens au sud des Alpes se réjouissent de la NLFA et ne veulent pas d‘un nouveau flot de camions devant leur porte.