Les Verts veulent compléter le projet FAIF par une stratégie de transfert modal

Le groupe des Verts salue le projet FAIF, qui sera débattu par le Conseil national lors la session d’été : il assure le financement et l’extension de l’infrastructure ferroviaire à long terme. Toutefois, les Verts en critiquent les hausses tarifaires des transports publics (TP). Afin d’encourager le passage de l’automobile aux TP, les Verts proposent d’inclure une stratégie pour le transfert modal des personnes. Le groupe déposera à cet effet deux motions durant la session d’été.

Les Verts veulent favoriser le passage de la voiture au train. Pour créer rapidement les capacités nécessaires, il faut un programme d’aménagement qui couvre toutes les régions. C’est pourquoi les Verts soutiennent le projet FAIF du Conseil des Etats. Il prévoit des projets à hauteur de 6 milliards de francs et en garantit le financement jusqu’en 2025.

Le Conseil des Etats envisage aussi de plafonner les déductions fiscales pour les déplacements, quel que soit le moyen de transport. Le groupe parlementaire soutient cette proposition. C’est un signal important pour ne pas favoriser outre mesure le trafic pendulaire et rendre la fiscalité plus écologique.

L’objectif du transfert modal des personnes
Le groupe des Verts juge sévèrement les hausses tarifaires des trains prévues par le FAIF. Des tickets plus chers réduisent la capacité concurrentielle des TP par rapport à la voiture. Le groupe des Verts va déposer deux interventions parlementaires visant à encourager le passage au train et au bus.

Concrètement, les Verts avancent trois propositions. Il s’agit tout d’abord d’inclure un article sur le transfert modal dans la loi sur le transport des voyageurs, à l'instar de la loi sur le transfert du transport de marchandises. Ensuite, il faut diminuer le tarif pendant les heures creuses, afin d’encourager l’utilisation des TP. En effet, une meilleure occupation des trains permet d’éviter de nouvelles hausses tarifaires. Enfin, il y a lieu de mener des projets pilotes dans différentes communautés tarifaires régionales et, ce faisant, de mettre au point de solutions novatrices.