Une réorientation de la politique énergétique doit aller de pair avec le transport

Avec une consommation d’énergie moindre, le train permet de transporter beaucoup plus de personnes et de marchandises que la route. Dans ses efforts pour maîtriser les flux de circulation, le Conseil fédéral devrait donc se concentrer sur le rail. Mais son message concernant l’initiative «pour les transports publics» n’atteint pas cet objectif.

Avec son message concernant l’initiative et le contre-projet direct («Financement et aménagement de l’infrastructure ferroviaire» FAIF), le Conseil fédéral veut assurer une base solide au financement des futures infrastructures ferroviaires. Le projet fait cependant de nombreuses concessions aux associations automobiles. Les aménagements du réseau ferroviaire prévus par le Conseil fédéral sont par ailleurs insuffisants.

Les Verts estiment que la proposition du Conseil fédéral est insuffisante et ne constitue pas une alternative à l’initiative « pour les transports publics » que les Verts ont lancée avec d’autres organisations. Une réorientation de la politique énergétique doit aller de pair avec des mesures dans le secteur des transports. Car le transport ferroviaire utilise beaucoup moins d’énergie que le transport routier et est beaucoup plus favorable pour le climat.

Les Verts demandent au Parlement de corriger le projet. Les solutions d’avenir impliquent un développement rapide et généralisé du réseau ferroviaire pour promouvoir l’utilisation des transports publics. L’initiative indique le chemin à suivre.