La Stratégie énergétique 2050 passe au vote final Oui à la Stratégie énergétique 2050, Oui à l’initiative pour la sortie du nucléaire

Les Verts soutiendront la Stratégie énergétique 2050 lors du vote final. Elle représente un pas important et nécessaire pour un avenir énergétique durable. Par contre, en ce qui concerne la sortie du nucléaire, ce projet est totalement insuffisant. Le Parlement a décidé de laisser fonctionner les centrales indéfiniment et sans règles de sécurité supplémentaires : le risque d’une catastrophe nucléaire a donc plutôt augmenté que diminué. Voter Oui le 27 novembre à l’initiative pour la sortie du nucléaire est plus nécessaire que jamais.

La Stratégie énergétique 2050 est un succès important pour le tournant énergétique. Les Verts la soutiendront lors du vote final. Cette stratégie comporte plusieurs améliorations importantes :

  • Une meilleure protection du climat grâce à des moyens supplémentaires alloués à l’assainissement des bâtiments et à plus d’efficience pour les nouveaux véhicules ;
  • Un soutien accru apporté aux énergies renouvelables grâce à des moyens supplémentaires alloués à la rétribution à prix coûtant et à des contributions aux investissements ;
  • Des objectifs plus ambitieux pour les économies d’énergie et l’efficience énergétique – car le courant le moins cher et le plus propre est celui qui n’est pas utilisé.

L’initiative pour la sortie du nucléaire, plus nécessaire que jamais
Par contre, en ce qui concerne la sortie du nucléaire, ce projet est totalement insuffisant. Le Parlement a uniquement voté l’interdiction de construire de nouvelles centrales et une durée d’exploitation indéterminée des centrales actuelles, dont certaines font partie des plus vieilles au monde. Le Parlement a également refusé de mettre en place des règles de sécurité supplémentaires. Ces décisions sont irresponsables. Le 27 novembre prochain, le peuple et les cantons voteront pour une sortie sûre et programmée de l’énergie nucléaire (initiative « Sortir du nucléaire »). Soutenir cette initiative est donc devenu plus nécessaire que jamais.

L’initiative « Pour la sortie programmée de l’énergie nucléaire » interdit la construction de nouvelles centrales et limite la durée de fonctionnement de celles encore en exploitation. Pour des questions de sécurité, celles-ci pourraient même être arrêtées plus tôt. L’initiative exige la mise en place du tournant énergétique basé sur des économies d’énergie, l’efficience énergétique et le développement des énergies renouvelables. L’initiative atténue ainsi les risques liés au nucléaire et améliore la planification financière pour des investissements dans l’efficience énergétique et les énergies renouvelables. L’initiative complète ainsi de manière idéale la Stratégie énergétique 2050.