Adèle Thorens par rapport à la stratégie énergétique 2050

La Commission de l’environnement torpille le tournant énergétique et scelle le statu quo. Elle continue d’encourager le gaspillage au lieu de récompenser l’utilisation économique de l’électricité.

La majorité bourgeoise de la Commission de l’environnement du Conseil national a biffé de la stratégie énergétique les objectifs d’efficacité pour les gestionnaires de réseau. Ainsi disparaît la meilleure incitation financière offerte aux fournisseurs pour leurs économies d'électricité. En effet, les fournisseurs gagnent en fonction de la quantité d’énergie vendue, donc ils n’ont aucun intérêt à économiser. Pour les Verts, il est totalement incompréhensible qu’on évacue du projet la forme d’énergie la plus avantageuse, à savoir le courant économisé.