La voie royale pour la transition énergétique : Remplacer la TVA par une taxe sur l’énergie

Des représentantes et des représentants issus des milieux de la politique, de l’économie et des consommateurs s’engagent en faveur d’un Oui pour Remplacer la TVA par une taxe sur l’énergie. Lors d’une conférence de presse qui s’est tenue à Berne, ils ont montré que l’initiative assurait une sortie du nucléaire favorable au climat, renforçait la position des entreprises suisses innovantes et diminuait la bureaucratie. Les consommatrices et consommateurs améliorent leur position grâce à la réforme fiscale, sans effets antisociaux. Les intervenants de la conférence de presse ont également exposé que les recettes étatiques ne diminueraient pas grâce à l’introduction de la nouvelle taxe sur l’énergie.

La grande innovation de notre initiative est que nous supprimons la TVA par une fiscalité qui permettra efficacement de sortir du nucléaire, d’assainir les bâtiments et d’arrêter de gaspiller inutilement du pétrole pour se déplacer, et sans que cela coûte plus cher au citoyen. La co-présidente des Verts, la Conseillère nationale Adèle Thorens insiste : « Pour sortir du nucléaire et protéger le climat, économiser de l’énergie et passer aux énergies renouvelables doit devenir rapidement rentable. Nous y parviendrons grâce à cette initiative. Et la possibilité d’imposer l’énergie grise garantira à l’Etat des rentrées financières ».

Les consommateurs et les entreprises suisses innovantes renforcés

Alec von Graffenried, Conseiller national des Verts a expliqué que la proposition n’est pas une mesure antisociale : « Les recettes sont assurées et l'affectation en faveur des assurances sociales garantie. Les consommateurs peuvent réaliser des économies en adoptant un comportement écologique. La TVA n'offre pas cette possibilité, elle est aveugle face aux enjeux écologiques. »