La centrale nucléaire de Mühleberg doit rester arrêtée

Die Grünen freuen sich, dass das AKW Mühleberg ab morgen abgeschaltet wird.

Les Verts sont heureux de l’arrêt de la centrale nucléaire de Mühleberg dès demain. La population de la zone potentiellement dangereuse peut respirer. Les Forces motrices bernoises (FMB) ne parlent cependant que d’une interruption temporaire de l’exploitation, alors que la sécurité exige une fermeture définitive des installations.

La centrale nucléaire de Mühleberg est la plus dangereuse de Suisse. La liste des défectuosités constatées par l'Inspection fédérale de la sécurité nucléaire (IFSN) fait froid dans le dos. Les Verts réclament depuis longtemps son arrêt définitif. Ils ne peuvent que saluer la décision des FMB de fermer provisoirement la centrale pour en améliorer la sécurité.

Il ne s’agit cependant que d’une mesure temporaire, qui concernera seulement le prélèvement d’eau de refroidissement. Or la centrale nucléaire présente d’autres dangers, notamment son manteau fissuré, dont il n’est nullement tenu compte. Les Verts exigent donc la fermeture définitive de la centrale pour raisons de sécurité.

 Le Conseil d’Etat bernois doit tout mettre en œuvre pour que la centrale nucléaire de Mühleberg ne soit pas remise en service sitôt les travaux de révision terminés. Au lieu de gaspiller dans centaines de millions de francs dans des rénovations qui ne résoudront pas les problèmes, il serait bien plus avisé d’investir dans le développement des énergies renouvelables et de l’efficience énergétique. En Allemagne, les huit centrales provisoirement arrêtées pour des travaux de révision vont être définitivement fermées.