Mühleberg doit être arrêtée

Le „Beobachter“ l’a dévoilé: la centrale nucléaire de Mühleberg a maintenant une fissure aussi dans la cuve du réacteur. Alors que dans d’autres pays cela entrainerait une mise hors circuit, les opérateurs de Mühleberg ne commentent pas. Les Verts exigent que ce risque supplémentaire pour la sécurité soit pris en compte dans la prolongation du temps d‘exploitation : la centrale nucléaire doit impérativement être immédiatement arrêtée.

Année après année, la centrale de Mühleberg montre de nouvelles fissures: dans le manteau du cœur du réacteur, dans les conduites permettant de refroidir le réacteur, et maintenant dans la cuve du réacteur. Les Forces motrices bernoises minimisent le danger de ces fissures. C’est une négligence grossière.

En plus de ces fissures de plus en nombreuses, longues et profondes trois autres raisons motivent l'arrêt de Mühleberg :

  • L’absence de séparation physique entre différentes installations de sécurité: un même accident risque d’en endommager plusieurs.
  • La vulnérabilité en cas d’attaque terroriste.
  • La résistance insuffisante en cas de fort tremblement de terre.

 Actuellement, une procédure est en cours pour prolonger la durée d’exploitation de cette centrale, qui est la plus ancienne de ce type encore en fonction dans le monde. Les Verts exigent qu’on prenne enfin au sérieux le danger de telles fissures. Il est inadmissible que la population joue les cobayes pour tester les limites d’une vieille centrale fissurée. Nous risquons un accident grave avec des conséquences dévastatrices pour la population.

Les Verts réagissent en faisant opposition et en menant campagne contre la prolongation de ce danger menaçant les humains et l’environnement dans le cadre de la votation cantonale vaudoise. La sécurité doit primer sur les intérêts économiques de l’exploitant.

Du point de vue des Verts, l’avenir énergétique repose sur l’augmentation de l’efficacité énergétique et le développement des énergies renouvelables. Une initiative à ce sujet vient d’aboutir dans le canton de Berne (www.gruenebern.ch) avec 19'000 signatures.