La sécurité des centrales nucléaires n’est pas négociable

Les Verts exigent que la sécurité soit assurée jusqu’au dernier jour

La sécurité des centrales nucléaires n’est pas négociable. Malgré cela, selon les FMB, la centrale de Mühleberg devrait fonctionner jusqu’en 2019 sans amélioration sensible de son niveau de sécurité. C’est irresponsable. L’autorité fédérale de surveillance en matière nucléaire IFSN ne doit en aucun cas avaliser cette décision.

Les Verts se réjouissent que, pour la première fois en Suisse, une date soit fixée pour fermer une centrale nucléaire. La décision des FMB conforte ainsi l’initiative des Verts pour sortir du nucléaire. Celle-ci réclame toutefois l’arrêt de Mühleberg au plus tard en 2017.

Débrancher la centrale en toute sécurité
Les Verts s’opposent par contre au « deal » demandé par les FMB, à savoir la poursuite de l’exploitation de la centrale jusqu’en 2019, mais avec des mesures de sécurité bon marché et totalement insuffisantes. L’IFSN ne doit en aucun cas entrer dans ce jeu. La protection de la population contre les dangers d’un accident nucléaire doit impérativement être placée au-dessus de l’intérêt économique de l’exploitant.

Les Verts exigent que la sécurité d’exploitation de la centrale soit assurée jusqu’au dernier jour. Si les FMB n’y sont pas disposées, alors la centrale doit être immédiatement arrêtée. L’argent prévu pour la poursuite de l’exploitation pourrait alors être investi à bien meilleur escient pour le tournant énergétique, dans l’efficience énergétique et les énergies renouvelables.

Pour en savoir plus:
Initiative pour la sortie du nucléaire