Des mesures concrètes pour sortir du nucléaire

Nachdem der Nationalrat gestern die Grüne Forderung unterstützt hat, in der Schweiz keine neuen AKW zu bauen, hat er heute mehreren, von den Grünen seit Jahren geforderten Massnahmen zugestimmt.

Sortie du nucléaire: le Conseil national passe des paroles aux actes

Après que le Conseil national ait approuvé hier la proposition verte de ne pas construire de nouvelles centrales nucléaires, il a aujourd’hui donné son aval à plusieurs mesures exigées depuis des années par les Verts : la RPC va être déplafonnée, les chauffages électriques devront être remplacés et des normes d’efficience énergétique s’appliqueront aux appareils électriques.

Les Verts se réjouissent de la réorientation de la politique énergétique suisse en train de se dessiner. Il est cependant clair que toutes les mesures nécessaires n’ont pas encore été prises. Ainsi les Verts regrettent vivement que leur demande d'un fonds pour l’efficience n’ait pas été entendue et qu'un prélèvement sur le courant nucléaire n’ait pas trouvé de majorité aujourd’hui. Sortir du nucléaire demande beaucoup de moyens financiers. Le Conseil des Etats devra corriger le tir.
Les Verts veulent faire avancer les cho ses et ont approuvé toutes les interventions visant une accélération et une simplification des démarches. En revanche, ils ne comprennent pas qu’on puisse à nouveau attaquer le droit de recours des associations. La production d’énergie doit et peut elle aussi satisfaire aux normes de protection de l’environnement et des cours d’eau.

L’initiative pour la sortie du nucléaire reste aussi nécessaire qu’avant
Dans l’ensemble, les Verts sont très contents que parmi les sept interventions acceptées hier dans le cadre de la sortie du nucléaire, quatre émanent de leurs rangs. L’une d’elles demande notamment que la sortie du nucléaire soit mise en œuvre le plus rapidement possible. L’initiative des Verts pour la sortie du nucléaire reste cependant plus que jamais d’actualité. Car elle seule assure que ce but sera inscrit dans la Constitution suisse et que la nouvelle politique énergétique se fondera sur trois piliers fondamentau x : économies d’énergie, amélioration de l’efficience, développement des renouvelables.